Maison rénovée à deux pas du centre ville 265 000 € (*)
Surface Habitable 40 m2 Surface Terrain -
Surface Terrasse 6 m2 Nb Pièces 2
SDB/SDE 1 Nb Chambres 1
Charges 150,00 € Taxe Foncière 752,00 €
Taxe d'Habitation -

Description

Rare ! Maison individuelle à 5min. à pied du centre-ville de Montpellier. Datant du 19ème siècle, cette maison a été entièrement rénovée en 2013 avec goût par un architecte. Elle est composée d'une pièce à vivre avec une cuisine ouverte et une chambre avec sa salle d'eau. Cette dernière donne accès à la terrasse.

Equipements

- Climatisation réversible - Cuisine équipée

A proximité

- Transport public (tramway, bus, train) - Parking souterrain : Parking Gambetta - Centre-ville, centre commercial - Halles Laissac (Marché) - Restaurants - Ecoles - Banques - Poste - Commerces

Culture ville

La région de Montpellier, comme tout le rivage de la Méditerranée entre Alpes et Pyrénées, est une très ancienne terre de peuplement et de passage. Sur le vieux fond préhistorique, Phéniciens, Grecs, Ibères, Ligures et Celtes ont laissé une empreinte plus ou moins importante. Rome sera le dernier creuset de ces influences multiples. Dès 123 avant notre ère, le Languedoc devient colonie romaine. Acteur majeur de la conquête, le consul Domitius marque le pays en créant la route qui porte son nom, la Voie Domitienne. Jusqu’à nos jours, c’est toujours cet axe est-ouest unissant l’Italie à l’Espagne qui structure les échanges et la vie de la région. Montpellier voit le jour en 985, au sud de ce vieil itinéraire et au nord de la Route du Sel. Une situation stratégique puisque la future ville s’installe sur le Cami roumieu ou Chemin romain qui passe entre les deux routes. Le comte de Melgueil (Mauguio) donne à Guilhem, un seigneur installé dans la moyenne vallée de l’Hérault face au vicomte de Béziers, un manse (domaine agricole) sur le Mons Pestelarium. Le texte de donation nous fait même connaître le nom du serf qui l’exploite : Amalbert. En revanche, l’étymologie du lieu reste mystérieuse. Nombre d'hypothèses ont été avancées - y compris un poétique, mais improbable Mont des jeunes filles -. Montpellier, sur ce point, garde son mystère, même si l’hypothèse la plus sérieuse évoque la position stratégique de la colline : le mont du verrou. Le développement du domaine va de pair avec celui de la maison des Guilhem. Dès la première partie du XIe siècle, cette dernière devient plus puissante que celle des comtes de Melgueil. Des alliances flatteuses illustrent cette montée en puissance du Seigneur de Montpellier : Guilhem VII épouse en 1156 une descendante d’Hugues Capet, Mathilde de Bourgogne et Guilhem VIII, en 1174, se marie avec Eudoxie, nièce de l’Empereur de Byzance.

Honoraires

* Les honoraires sont à la charge du vendeur. Prix hors honoraires : 250 000,00€. Montant de nos honoraires : 15 000,00€ soit 6%.